Le clan de Lunatic Pandora

Clan de Silver World
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Songe d'une nuit d'été

Aller en bas 
AuteurMessage
Nano
Cheftaine de Lunatic Pandora
Cheftaine de Lunatic Pandora
Nano

Nombre de messages : 539
Cat. : Elfe Magicienne, Moniale des terres d'argent
Date d'inscription : 02/09/2006

Songe d'une nuit d'été Empty
MessageSujet: Songe d'une nuit d'été   Songe d'une nuit d'été Icon_minitimeJeu 21 Aoû - 17:41

*Tout semble si paisible, la chaleur du soleil se répand sur les terres d’argent et illumine d’un voile doré les cimes des arbres. Accoudée à son balcon l’elfe regarde toujours admirative l’astre diurne disparaître doucement derrière les rocheuses. Les nuages se dispersent, la douce lumière jaune commence à rosir peu à peu. Devenant presque aveuglant, les derniers rayons du soleil commence à disparaître et la cité de lunatic Pandora se plonge dans l’obscurité.

Attachée à son coup, la pierre de Lune de la prêtresse commence à scintiller, L’astre diurne commence son nouveau règne éphémère. Pendant quelques secondes la cité bleue s’obscurcit puis les étoiles viennent enfin décorer le ciel et refléter à l’aide de la lune un halo argenté sur la cité elfique.

Simplement parée d’un corset et d’une jupe fendue, Nano sort de sa cité gardant près d’elle un objet scintillant. Elle déambule dans les ruelles jusqu’à la place principale puis sort du domaine. L’elfe se dirige vers un petit lac caché par la forêt. Elle avance sans bruit. La magicienne entrevoit une lueur au loin, le lac est proche. Se rapprochant du point d’eau, elle observe la surface du lac et voit la lune se refléter. Se sentant en harmonie avec la nature, l’elfe se détend enfin relâchant toutes les contraintes de ses différentes fonctions.

La magicienne ôte ses bottes et avance dans l’eau, sa jupe flotte à la surface et une douce brise vient jouer avec ses longs cheveux rouges. De ses fines mains elle dégage ses cheveux de son visage et laisse apparaître une peau diaphane et de fines oreilles pointues.

Elle saisit alors l’objet qui n’est autre qu’une flute sylve. La prêtresse ferme les yeux et porte l’instrument à ses lèvres. Ses longs doigts commencent à danser sur le corps de la flûte. Une douce mélodie commence à résonner. Le vent se lève en une brise comme si il répondait à l’appel. C’est alors que de petites étincelles vertes apparaissent ici et là. Réveillées par le vent et la mélodie, des lucioles illumines les bosquets et les arbres. Mêlée de vert et d’argent, la forêt semble devenir irréelle.

Le cœur de l’elfe se remplie de joie et elle arbore un visage serein. La musique s’estompe peu à peu et timidement l’elfe ouvre les yeux et regarde le paysage qui l’entoure.

La magicienne semble comblée et pourtant, son sourire se fait discret…

- Mère Nature aide moi…. Tant de bonnes choses me sont arrivées, tant de responsabilités qui comble ma vie ! Cheftaine d’une cité resplendissante, Prêtresse de l’église des Terres d’Argent, journaliste pour la Gazette… et pourtant je ressent comme un vide en moi.

La brise se ravive et un murmure se fait entendre. L’elfe ouvre son esprit et comprend les mots transportés par le vent.*

Regarde autour de toi et tu verras…

*L’elfe surprise d’un tel message essaye d’en savoir plus*

- Que dois-je voir ? Malgré tout ce que j’ai pourquoi ce vide persiste en moi ?

Tendant l’oreille, aucune réponse ne vient à elle. L’elfe sert la flute entre ses fines mains et regarde autour d’elle. Les lucioles sont toujours présentes, le lac laisse apparaître quelques sillons sur la surface. Mais que doit-elle voir ?

Le regard de la magicienne devient tout d’un coup figé et une larme perle sur son visage. De sa main elle récupère la larme. Etonnée, elle sent son cœur s’affaiblir et une tristesse profonde s’empare d’elle.

Elle comprend alors… ce vide représente tous les êtres qui ont quitté les Terres d’Argent, des amis, des protégés, sa famille… Cette elfe qui a vécu plus que n’importe quel humain a vu son cercle se réduire…se réduire encore… se réduire inexorablement… pour finalement…

Etre seule….

L’elfe essuie ses larmes un air nostalgique se dessine sur son visage. Elle murmure

- Ces instants passés auprès de mon fiancé et de mon fils me manquent… je pensai que de les savoir liés à mon esprit, de savoir qu’ils veillent sur moi me suffirait … mais je me trompais… personne ne peut s’habituer à la solitude lorsqu’on a connu le bonheur…

*L’elfe contemple la lune qui continue sa course dans les ciel éclairé de milles étoiles. Elle sourit puis laisse s’échapper un soupire. Son esprit semble se perdre, tant d’années sont passées depuis la disparition de son fiancé et de son fils. Elle a tentée à plusieurs reprises de trouver un compagnon mais son cœur ne s’ouvrait pas. L’elfe finissait pas croire qu’elle était devenue glaciale refusant l’aide et le soutien d’une personne désirant devenir proche. Sans cesse elle repoussait les avances par peur de blesser. Mais au final n’était-ce pas plutôt qu’elle avait peur de souffrir ? Drôle de sentiment pour une elfe… tout ce temps à explorer les terres d’argent ont fait naitre en elle des sentiments que seuls les humains connaissent.

Un sourire s’esquisse à nouveau, ces humains si fascinant et si imprévisibles. Elle se doit de réapprendre à faire confiance car sans cela elle risque devenir l’ombre d’elle même.*

_________________
Songe d'une nuit d'été Nanobanpretressecn4

La rédemption est notre avenir mais la trahison est notre fléau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunaticpandora.actifforum.com
Nano
Cheftaine de Lunatic Pandora
Cheftaine de Lunatic Pandora
Nano

Nombre de messages : 539
Cat. : Elfe Magicienne, Moniale des terres d'argent
Date d'inscription : 02/09/2006

Songe d'une nuit d'été Empty
MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'été   Songe d'une nuit d'été Icon_minitimeVen 22 Aoû - 11:43

*Les lucioles s‘éteignent une à une. Tout est si calme. Profitant d’être seule, elle ôte ses vêtements qu’elle laisse sur l’herbe et détache ses long cheveux de feu couvrant son dos et son buste. Elle avance dans l’eau jouant avec la surface du lac de ses fines mains créant des sillons qui s’étendent vers l’autre bord. D’un bond gracieux, La magicienne plonge ne provoquant que quelques éclaboussures.

La surface du lac s’aplanît, puis quelques bulles apparaissent et la naïade sort de l’eau. L’aura de la lune se reflète sur le corps mouillé de l’elfe. Habillée de milles diamants, elle paraît telle une nymphe du lac, un être surnaturel.

Nano regarde son reflet sur la surface du lac… tant d’années passées sur ses terres… Autrefois une jeune elfe insouciante, elle est devenue une femme sensible et courageuse. Tant d’épreuves ses sont succédées, de bonnes comme de mauvaises mais elle a toujours regardé au loin voulant avancer toujours plus. Sans espoir elle se serait perdues… il fut un jour ou elle faillit tout perdre…

Les reflets de la lune dansent sur l’eau et des images apparaissent… celle d’une toute jeune magicienne et d’un guerrier…

Le jeune garçon, nommé Horohoro court à travers champs vers une jeune fille aux yeux malicieux. Ils semblent heureux et insouciants. Ces deux elfes quittent leur demeure pour les Terres d’Argent. Fine lame, le garçon aide sa sœur à maitriser les sorts offensifs pendant les combats. Bien qu’impatiente, elle tente de se concentrer et réussi à lancer les sorts de feu et de glace. Afin de prendre soin de son frère, la jeune fille apprend à soigner par le simple fait d’apposer ses mains. Ses deux enfants sont recrutés par le Tiger Empire sous la coupe de Dame Envyla. Les deux intrépides apprennent vite à coordonner leur attaque pour devenir plus fort continuant à se protéger l’un l’autre. Puis un jour… Horohoro décide d’emmener sa sœur vers les monstres légendaires, les dragons noirs.

C’est ce jour là où Nano sombra dans les ténèbres…

Les deux jeunes s’aventurent au-delà du volcan jusqu’au repère des dragons et se préparent à l’attaque. Horohoro dégaine son épée de phœnix près à l’assaut et Nano enlève sa cape et laisse apparaître son sceptre de Neptune. La magicienne lance une boule de feu en direction des dragons afin de les avertir de leur présence et réveiller ses montres mythiques. Leur apparition ne se fait pas attendre. Deux dragons foncent vers les deux jeunes imprudents et vol à pic de leur nid vers le sol. Avec une vitesse vertigineuse, Les dragons se transforment en deux points noirs se rapprochant du sol, deux paires d’ailes surgissent de ces points noirs a quelques mètres du sol entraînant un nuage de poussière. Horohoro tend son épée en direction d’un des dragons tandis que Nano commence à entamer un sort de glace. Les deux dragons s’avancent vers eux, et comme unis par une même force, Les deux jeunes gens lancent leur attaque simultanément. Horohoro transperce la tête du dragon tandis que le cône de la magicienne atteint le flanc du dragon l’entaillant profondément.

La poussière se dissipe et laisse apparaître deux corps à terre… ceux des dragons. Les deux enfants se regardent et rient de leur victoire. Un hurlement retenti du haut du volcan, trois dragons se ruent au bord du nid et voient leurs deux autres compères inertes sur le sol. Un autre cri retenti. Deux des monstres prennent leur envole. Nano commence de suite son incantation afin de puiser dans ses ressources, Horohoro saisi à deux mains son épée. Les monstres arrivent plus rapidement vers le sol et foncent en direction des intrus. Des gemmes de feu sortent des gueules de dragons. Horohoro foncent en premier, tout aussi agile qu’un elfe, il saute, évite les souffles mortels des monstres se protégeant avec son bouclier. Il arrive vers le premier dragon, il fend un coup d’épée qui égratigne la gueule du monstre, il se roule à terre après avoir exécuté une galipette et se retrouve sous le ventre du dragon et plante d’un coup son épée. Le dragon rugit de douleur et s’écrase sur le sol. L’autre dragon continue sa course vers la magicienne passant près du guerrier. Nano envoi son cône de froid vers le dragon, le monstre l’évite et attaque la magicienne, celle-ci évite les crocs bondissant hors de la trajectoire de la bête. Il remonte dans les airs et se place au dessus de la magicienne et descend vers elle. Elle concentre sa mana dans ses mains et au dessus d’elle apparaît un cône de glace qui fonce en direction du monstre et le transperce de toute part.

La magicienne cours vers son frère évitant de justesse le poids du monstre atterrissant sur le sol. Un rugissement résonne dans la vallée venant du nid, cette fois ce n’est pas un simple cri. Il s’agit d’un dragon vénérable. Il déploie ses ailes et vole majestueusement vers les deux meurtriers. Ce combat n’allait pas être aussi simple que les autres. Nano commence son incantation, peu de mana reste en elle, son inexpérience montre ses faiblesses. Elle se concentre attendant le bon moment pour lancer le dernier sort. Horohoro se prépare à attaquer une fois de plus attendant l’assaut du dragon. Celui-ci ne se fait pas attendre et attaque le guerrier. Le dragon essaye plusieurs fois d’atteindre le guerrier mais celui-ci feinte et entaille plusieurs fois le dragon. Le monstre tournoie autour du guerrier et Horohoro en profite pour planter son épée dans l’aile du dragon qui se pose a terre. Les flammes puissantes du monstre empêche le guerrier de s’approcher et c’est alors que la magicienne envoi son cône en plein poitrail. Le monstre hurle de douleur et Horohoro profite de ce moment de faiblesse pour apporter le coup final. Le monstre bat des ailes une dernière fois et s’entoure d’un nuage de poussière. Nano saute de joie et fonce vers son frère pour le féliciter d’une telle victoire.

Le nuage se dissipe et laisse apparaître le dragon. Elle regarde en direction de celui-ci et cherche du regard son frère. Elle fait le tour du monstre et finie par s’inquiéter. L’elfe commence à s’affoler, elle a beau se concentrer, elle ne sent plus la présence de son frère. Seuls les cadavres des dragons gisent sur le sol, mais Horohoro n’est plus là. Elle décide de partir précipitamment vers le premier village au nord du volcan afin que quelqu’un puisse l’aider à retrouver la seule personne qui lui reste sur ses terres… son frère. Plusieurs jours passent et la magicienne finit par errer dans les rues des villes, son cœur se noircit et son esprit se perd. La haine remplace l’espoir, elle finit par tuer toutes les personnes qu’elle croise, sa haine grandie et son désespoir l’envahie petit à petit. Ses vêtements ne sont plus que guenilles, son armure montre des signes de faiblesse, la magicienne se perd peu à peu..

C’est alors qu’elle rencontre un guerrier au cœur pur et vaillant. Elle s’adresse à lui, demandant de l’aide et de quoi l’héberger. Peut être par curiosité ou par simple pitié, il décide de l’emmener au sein de sa cité, La Griffe Funeste… et ce guerrier n’est autre que... Le vénérable guerrier SageSam. Dans cette cité elle retrouve peu à peu de la dignité. Les jours se succèdent et son esprit se libère de la noirceur. Elle sourit enfin.. Elle rencontre les membres de cette grande famille et fait la connaissance d’un guerrier quelque peu tourmenté. Elle décide de faire sa connaissance. Il lui apprend qu’il doit quitter ses terres pour un autre monde et que son voyage séparerait son esprit de son corps… la magicienne comprend alors le geste du guerrier lui laissant la possibilité de faire revenir son frère dans ce corps abandonné. Elle se réfugie dans la bibliothèque, apprenant tous les sorts lui permettant d’augmenter sa puissance afin d’avoir assez de mana pour faire ce transfert. Le guerrier s’approche d’elle et lui fait comprendre que son heure arrive. Elle l’accompagne dans le jardin de la cité. Le guerrier s’agenouille devant la magicienne plante son épée dans le sol et regarde l’elfe. Elle appose ses mains sur les épaules du guerrier et commence l’incantation. Les mots de l’elfe flottent dans l’air et une force les entoure comme pris dans un tourbillon. Les mains de la magicienne se crispent sur les épaules du guerrier, elle sent l’esprit du guerrier partir, elle tente de contacter celui de son frère. L’incantation continue et le tourbillon s’intensifie. Un éclair se produit projetant les deux corps loin de l’épée. Après quelques minutes d’inconscience, l’elfe revient à elle et voit le corps du guerrier inerte sur le sol. Elle cours vers lui et s’agenouille près de lui. Aucun souffle ne sort du corps. La magicienne se penche vers lui et commence à sangloter.
D’un coup le corps se contracte et le guerrier ouvre les yeux. Il regarde le visage de l’elfe et la sert contre elle. Troublée elle n’ose bouger et n’ose parler. Elle tient ce corps dont le souffle est encore irrégulier puis elle entend le guerrier murmurer son nom.

Regardant l’histoire de sa vie défiler devant ses yeux, Nano ne peut s’empêcher de sourire… Depuis qu’elle avait retrouvé son frère tant de bonnes choses se sont succédées ! et Lunatic Pandora qui au départ était une section de la Griffe Funeste devint un clan honorable défendant le bien.

_________________
Songe d'une nuit d'été Nanobanpretressecn4

La rédemption est notre avenir mais la trahison est notre fléau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunaticpandora.actifforum.com
 
Songe d'une nuit d'été
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ARTHUR RACKHAM (1867-1939)
» Bahk Jisoo • le songe d'une nuit d'été
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» Nuit tranquille..
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clan de Lunatic Pandora :: Le sanctuaire :: La bibliothèque-
Sauter vers: